S’initier au codage grâce aux contes de fées et aux œuvres de Warja Lavater

Découvert au cours de Ludovia15, dans un atelier organisé par CANOPE Occitanie, je vous propose de découvrir une activité originale pour initier au codage de façon déconnectée grâce aux contes de fées et aux œuvres de Warja Lavater

 

Le contexte

L’artiste Warja Lavater a publié un étrange petit livre consacré au Petit Chaperon rouge. Elle a remplacé le texte du conte par une longue bande de 4,74 mètres de long, couverte de points. Chaque personnage, chaque élément de décor est représenté par un signe selon un code annoncé en préambule. La bande se replie en accordéon pour former des doubles pages.

C’est ainsi que le petit Chaperon rouge quitte sa mère à la porte de la maison (ci-dessus à gauche), ou qu’il rencontre le loup dans la forêt (ci-dessus à droite). Warja Lavater s’est livrée au même exercice avec Blanche-Neige, Cendrillon ou Le Petit Poucet selon un principe identique.

Exploitation pédagogique

Se procurer les ouvrages de Warja Lavater relève du parcours du combattant. Toutefois, retrouvez des extraits de ses ouvrages sur internet permet d’initier de nombreuses activités.

Activité 1 : Découvrir le sens du code

Une première façon de travailler peut consister à rassembler plusieurs extraits de l’un des contes (Le Petit Chaperon Rouge, par exemple).

Ensuite, laissez les élèves découvrir, seul ou en groupe, les illustrations.

Laissez s’exprimer sur ce qu’ils voient. Si besoin, guidez-les pour repérer les redondances, …

On peut laisser les élèves tâtonner pour découvrir l’histoire, en leur donnant éventuellement des indices ou leur annoncer le titre du conte.

Ensuite, faites créer le référentiel du code par les élèves : quel symbole représente le Petit Chaperon Rouge, la Grand-mère, le loup, …

 

Dépassement : on peut imaginer la même activité en intégrant plusieurs contes et en amenant les enfants à « trier » les illustrations pour les regrouper ensuite.

 

Activité 2 : Créer le code d’une histoire

Warja Lavater a remplacé le texte du conte par différentes points de couleur. Chaque personnage, chaque élément de décor est représenté par un signe selon un code annoncé en préambule. Ses créations ont concerné Blanche-Neige, Cendrillon ou Le Petit Poucet.

On peut imaginer de poursuivre son œuvre en faisant travailler les élèves sur d’autres contes, d’autres récits.

Le matériel nécessaire :

  • une longue bande de papier qui se replie en accordéon pour former des doubles pages
  • des crayons de couleur ou des feutres
  • ou, peut-être encore plus facilement, des coton-tige et de la gouache

L’activité peut prendre plusieurs formes : travail individuel sur un conte, travail en groupe sur un conte, travail collaboratif de la classe sur un récit, …

Pour aller plus loin :

Qu’est-ce qu’un album codé ? CANOPE Occitanie

https://occitanie-canope.canoprof.fr/eleve/apprendre-par-le-jeu/jeuxvideos-comprehension/activities/Jeux_videos_et_competences_22.xhtml

Création graphique à la manière de Warja Lavater : http://expositions.bnf.fr/contes/pedago/creation/creation.htm

 

Commentaire sur “S’initier au codage grâce aux contes de fées et aux œuvres de Warja Lavater”

Les commentaires sont fermés.